La LED COB est la LED la plus avancée.

La LED “Chip On Board” (COB) est la LED la plus avancée.

Elle porte ce nom parce qu’il est directement attaché à la carte de circuit imprimé. Ceci est réalisé par ce que l’on appelle le “bundling” qui fixe les puces par un processus entièrement automatique sur le circuit imprimé plaqué or. Le contact avec le pôle opposé est réalisé par un fil d’or ou d’aluminium. Comme les LED COB n’utilisent pas de réflecteurs ou de lentilles optiques, l’angle de rayonnement de la lumière émise est très large. Les principaux avantages de la technologie COB sont la puissance d’éclairage élevée, l’éclairage homogène et les nombreux domaines d’application.
Mais en quoi consistent les LEDs ?

Fondamentalement, une DEL se compose de plusieurs couches de composés semi-conducteurs. Les semi-conducteurs, comme le silicium, sont des matériaux dont la conductivité électrique se situe entre celle des conducteurs, comme les métaux argent et cuivre, et celle des matériaux non conducteurs (isolants) comme le PTFE ou le verre de quartz. La conductivité des semi-conducteurs peut être fortement influencée par l’introduction spécifique de substances externes électriquement efficaces (au moyen d’un procédé appelé dopage). Les différentes couches semi-conductrices forment ensemble la puce LED. Le type de structure de ces couches (différents semi-conducteurs) a une influence déterminante sur le rendement lumineux (efficacité) et la couleur de la lumière de la LED.

Si un courant circule à travers la LED dans le sens d’écoulement (de l’anode + à la cathode -), de la lumière est créée (émise).

La couche dopée n est préparée par incorporation d’atomes étrangers de sorte qu’il y a un surplus d’électrons. Dans la couche dopée p, il n’y a qu’un petit nombre de ces porteurs de charge. Il en résulte ce que l’on appelle des trous d’électrons (bande interdite). Lorsqu’une tension (+) est appliquée sur la couche dopée p et la couche dopée n (-), les porteurs de charge se déplacent l’un vers l’autre. A la jonction pn, il y a recombinaison (où les particules chargées en sens inverse se combinent pour former une entité neutre). Ce processus libère de l’énergie sous forme de lumière.
Diagramme de fonctionnement des LED
Propriétés électriques – pourquoi trop de courant est dommageable

Si la tension est appliquée à une DEL, la résistance tombe à zéro. Les LED sont des composants extrêmement sensibles, et si le courant admissible est dépassé, même en petite quantité, elles peuvent être détruites. C’est pourquoi il est important de ne jamais connecter les LED directement à une source de tension. Ils ne peuvent être raccordés que si un limiteur de courant ou une résistance en série est intégré dans le circuit. Les LED haute puissance sont commandées par un ballast électronique qui fournit un courant constant.

Le graphique ci-contre montre le circuit nécessaire pour un fonctionnement optionnel de la LED. Dans ce cas, une résistance en série est utilisée comme limiteur qui contrôle le courant direct IF qui traverse la LED. Afin de choisir la bonne résistance, la tension directe UF doit être déterminée au préalable.

Pour calculer la résistance série RV, il faut connaître la tension totale, la tension directe et le courant direct.
Circuit
Résistance série Formule RV

Circuit
contrôle des LED

Comme les LED ne nécessitent qu’un faible courant, elles s’allument déjà lorsqu’elles ne reçoivent qu’une fraction (quelques mA) du courant direct autorisé. C’est souvent suffisant pour fournir suffisamment de lumière. Comme nous l’avons déjà mentionné, il existe différentes façons de faire fonctionner les LED, selon le domaine d’application.
Options pour la commande des LEDs

Options pour la commande des LEDs

La LED COB est la LED la plus avancée.
4.9 (98%) 32 votes
 
H11.fr participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr .